October 17, 2016

Please reload

Posts Récents

Conférence grand public

October 17, 2016

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Conférence grand public

17/10/2016

 

 

L'association ENDOmind est très heureuse d'avoir pu organiser cette conférence à Casablanca avec le Dr Bititi et l'association MAPA, et ainsi initier un travail de sensibilisation à l'endométriose au Maroc. Un grand merci au Docteur Bititi pour sa confiance !

 

Communiqué

Le GRAND PUBLIC marocain sensibilisé à la question de l’ENDOMETRIOSE

A l’hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaid de Casablanca

 

Pour la 1ère fois au Maroc, une réunion ouverte au public a eu lieu le samedi 15 octobre sur le sujet de l’endométriose, une maladie gynécologique qui se manifeste par le développement anarchique du tissu utérin en dehors de sa cavité, et pouvant atteindre différents organes. Elle concernerait actuellement 1 à 2 femmes sur 10 en âge d’avoir des enfants, soit une estimation de 180 millions dans le monde, et est l’une des 1ères causes d’infertilité. Elle connait un retard de diagnostic très important qui peut impacter la qualité de vie. Celui-ci serait  provoqué à la fois par la méconnaissance de la maladie par le corps médical, des tabous persistants autour de la question des règles, et un manque d’information certain.

Les intervenants, Mme Aziza GHALLAM, Présidente de MAPA (association

 

Marocaine des Aspirants à la Maternité et à la Paternité), Mme Nathalie CLARY, présidente d’ENDOmind (association qui travaille pour faire connaître l’endométriose et améliorer sa prise en charge) et le  Dr Amine BITITI (gynécologue expert en endométriose et médecine de reproduction) ont pu expliquer les symptômes de la maladie, ses manifestations et ses conséquences, sa prise en charge actuelle, avec un volet sur la Procréation Médicalement Assistée.

Le public, composé à la fois de femmes venues seules, de couples ou encore de médecins, s’est montré très attentif et très intéressé, et a pu poser des questions.

Mme Ghallam note que les femmes infertiles atteintes d’endométriose n’osent pas aborder la question tandis que celles qui réussissent à avoir des enfants s’expriment plus aisément et sont à la recherche de solutions  pour mieux vivre avec la maladie.

Mme Clary, insiste quant à elle, sur l’importance pour les femmes d’oser parler de leurs douleurs, et pour les médecins d’être davantage à l’écoute des symptômes pouvant évoquer la maladie. « Les règles sont naturelles, pas la douleur ».

Le Dr Bititi, formé pendant plusieurs années pour la prise en charge de l’endométriose, souhaite de son côté que ce sujet de santé des femmes soit mieux pris en considération au Maroc et envisage d’ores et déjà d’autres conférences dans le pays.

 

S’informer sur l’endométriose : www.endomind.org / FB « Endométriose au Maroc » : www.facebook.com/MarocEndometriose/

Contacts : Association MAPA - association.mapa@gmail.com / Association ENDOmind – contact@endomind.org

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

Archives
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now